Siranouche • Dessins d’Artistes

Siranouche, éditions d’art, vente d’originaux et d’estampes.

© Siranouche – novembre 2017


Salon du Livre et des Revues d’Art (Fontainebleau 77300)

Du vendredi 02 juin au Dimanche 04 juin 2017

mardi 9 mai 2017, par Siranouche

Toutes les versions de cet article :

  • français

Dans la cour ovale du Château de Fontainebleau

Du 02 au 03 juin 2017 de 10 h 30 à 18 h 30

STAND SIRANOUCHE Éditions

NOUVEAUTÉ LIVRE : LE CHAT BOTTÉ

D’après Charles Perrault / Illustrations Émilie POGGI

SIGNATURES & DÉDICACES en présence de l’artiste

- Vendredi 02 juin 2017 de 15 h à 18 h

Émilie POGGI a voulu donner une nouvelle image des personnages du conte,  plus contemporaine et plus proche du quotidien actuel des enfants.

Pour le chat botté dodu,Émilie POGGI avait envie de dessiner un chat différent des chats bottés qu’elle avait l’habitude de voir petite dans les histoires. Elle voulait s’amuser un peu et dessiner un chat pas forcément parfait, vif, agile, mais un chat plus tranquille, plus grassouillet, moins attendu…. Je pense que le chat existe dans l’inconscient collectif  cependant il n’existe pas pour tout le monde sous la forme d’un animal en peluche  à l’apparence ronde. Cette vision du chat est une interprétation de l’artiste et certainement de sa relation avec cet animal. Cela dit, la peluche parle aux enfants auquel ce livre est destiné. Quand au rapprochement avec l’homme c’est Perrault qui le suggère à travers son conte.

- Le Festival de l’histoire de l’art est une manifestation annuelle gratuite de trois jours qui réunit un public de plus en plus nombreux autour d’environ 300 événements. Il propose conférences, débats et tables-rondes, mais aussi projections de films, concerts, lectures, visites guidées, médiation, présentations d’ouvrages, pour faire découvrir, approfondir et partager l’histoire de l’art. La programmation du Festival s’organise autour de trois volets : un thème, un pays invité et un Forum de l’actualité.

La Nature et les États-Unis seront à l’honneur

Le Festival, c’est également :

– une importante section cinématographique, Art & Caméra, qui traite aussi bien du thème et du pays invité au cinéma que de la façon dont le cinéma prend l’art comme sujet. Art & Caméra propose environ 130 films accompagnés de conférences et débats, de rencontres avec des réalisateurs ou des acteurs et décerne deux prix : le Prix Jeune Critique et le Prix Art & Caméra. C’est l’occasion de découvrir aussi bien des chercheurs que des cinéastes, des jeunes artistes…

– un Salon du livre et de la revue d’art qui accueille dans la cour Ovale du château de Fontainebleau plus de 70 éditeurs spécialisés et les auteurs qui viennent présenter et signer leurs derniers ouvrages. Il décerne deux prix de la traduction qui récompensent d’une part un projet de traduction d’un essai sur l’art du français vers une langue étrangère et d’autre part un projet de traduction d’une langue étrangère vers le français. Le prix Olga Fradiss est également décerné pendant le Festival, qui récompense l’ouvrage d’un jeune chercheur français en histoire de l’art.

– des visites, expositions et spectacles : visites guidées, médiation, ateliers pour petits et grands sont proposés au château de Fontainebleau à l’occasion du Festival. Ils permettent de découvrir ou de re-découvrir la richesse du patrimoine de ce château royal qui abrite des collections variées du XVIe au XIXe siècle. Concerts et spectacles sont organisés en partenariat avec le Conservatoire supérieure de musique et de danse de Paris et la Comédie française.

– l’Espace des Amis du Festival, un lieu de convivialité et d’échanges entre festivaliers, ouvert de 10h à 18h30 dans la Cour de la Fontaine. Tout au long des trois journées s’y déroulent diverses activités, et notamment des dialogues ouverts avec les intervenants du Festival, des rencontres professionnelles et des discussions avec des associations œuvrant pour la promotion de l’Histoire de l’Art.

– une Université de Printemps organisée par le Ministère de l’Education nationale pour accompagner le développement de l’enseignement de l’histoire des arts à l’école. Elle propose des formations aux enseignants et aux cadres du système éducatif. Le sujet sur lequel elle s’interrogera cette année est « Corps voilé/ corps dévoilé ».

Le Festival accueille les meilleurs spécialistes, qu’ils soient professeurs, conservateurs, collectionneurs, restaurateurs, galeristes, étudiants etc… heureux de partager leur savoir, leur passion, leurs découvertes, avec un public varié. Un public parmi lequel ils retrouvent leurs collègues mais aussi des familles, des scolaires, des étudiants, des professeurs du secondaire. On croise au Festival aussi bien des connaisseurs que des néophytes curieux, dans une atmosphère chaleureuse.

STAND SIRANOUCHE Éditons

LIVRES

LE CHAT BOTTÉ Illustré par Émilie POGGI

ÉDITION PRESTIGE LIMITÉE à 100 EXEMPLAIRES

Numérotée et signée par l’artiste

ÉDITION CLASSIQUE LIVRE BROCHÉ AVEC COUVERTURE SOUPLE

L’OUVRAGE de Nicolas TABARY

Avec les dessins de Nicolas TABARY, Devenez coloriste à la place du coloriste Nicolas TABARY est né le 22 juillet 1966 à Paris au pied de la butte Montmartre. Il se prédestine tout naturellement aux arts graphiques. En effet, il baigne dans l’univers de l’imaginaire et du dessin depuis sa plus tendre enfance car il est le fils deJean TABARY, le célèbre auteur des bandes dessinées, notamment de Totoche, Corinne et Jeannot, ou encore avecRené Goscinny, du grand vizir Iznogoud. Il apprendra son métier sur le tas en commençant par coloriste de BD aux côtés de son père, puis fera ses armes comme maquettiste, graphiste et illustrateur en agence de communication avant de créer en 1991 son propre atelier de création graphique où la bande dessinée et le dessin d’humour seront à l’honneur. C’est en 2008 qu’il reprend le dessin de la série Iznogoud dans les traces de son père tout en poursuivant en parallèle son activité de graphiste afin de toujours satisfaire les demandes de ses clients communicants. Aujourd’hui, Nicolas TABARY cultive les fruits de son expérience graphique entre communication et 9ème art dans son Atelier de Charente-Maritime, où il donne vie à de multiples œuvres visuelles.

L’album de famille par Anita GALLEGO

Album de dessins destiné aussi bien aux adultes qu’aux enfants à regarder ou à colorier

Si la mère d’Anita Gallego ne lui avait pas raconté, à elle et à ses frères, les photographies familiales comme on raconte des histoires à partir d’un livre d’images, peut-être n’aurait-elle jamais eu l’idée de les utiliser un jour dans son travail d’artiste. Si elle-même, n’avait jamais croisé cet artiste atypique que fut Justin Grégoire et son album de famille réalisé avec des papiers découpés, peut-être n’aurait-elle aussi jamais envisagé d’utiliser son propre album comme base de travail. Il était bien tentant, enfant, de colorier ces tirages en noir et blanc et de se les approprier en apportant sa propre touche. Mais interdiction formelle était faite d’y toucher. Cet ouvrage, destiné aussi bien aux adultes qu’aux enfants, invite ces derniers à en colorier les images et pourquoi pas à leur inventer un décor ou une histoire.

Anita Gallego est une artiste peintre, dessinatrice et plasticienne née en banlieue parisienne en plein baby boom. Dans la cité ouvrière où elle vivait, bon nombre de ses amies faisaient partie, comme elle, de ce que l’on appelait alors les familles nombreuses. C’est à cette période qu’elle a choisi de s’intéresser.

Livres & Œuvres de Patrick MOYA

Patrick MOYA 
Moya l’enchanteur . Plasticien, performer et artiste numérique, Patrick Moya cherche à être partout, érigeant en Asie de monumentales sculptures en acier ou modelant dans l’argile de petits lits en céramiques en Italie, passant des pinceaux à l’ordinateur, des soirées techno aux murs d’une chapelle, de l’art contemporain à l’art numérique, de la vie réelle aux mondes virtuels. Né en 1955 à Troyes de parents d’origine espagnole, Patrick Moya a fait ses études à la Villa Arson de Nice avant de poser nu comme modèle aux Beaux-Arts durant dix ans dans le but de devenir la créature à la place du créateur. Il commence par travailler sur les lettres de son nom, MOYA, assimilant l’œuvre à sa signature durant sa période "néo-lettriste", avant de s’inventer un alter ego, son petit moya, autoportrait caricatural qui lui permet dès lors d’exister dans son œuvre. C’est paradoxalement pour mettre de l’humain dans l’art que Moya a peu à peu enrichi son oeuvre d’un bestiaire : taureau espagnol, brebis malicieuse devenue l’identité visuelle des soirées techno Dolly Party, âne accompagnant pinocchio, singe en référence à Goya, ourson archétypal de notre enfance ... jusqu’aux gigantesques fresques peuplées d’animaux debout, qui regardent le spectateur : un bestiaire presque humain, réjouissant de drôlerie et de poésie. Devenu également un artiste numérique depuis ses premiers travaux sur ordinateur au milieu des années 80, il possède aujourd’hui un Moya Land virtuel dans le web 3D, où il peut enfin devenir une créature qui vit dans son oeuvre sous le nom de son avatar, Moya Janus, qui reçoit ses visiteurs en les immergeant dans son univers. En 2011, à l’heure de la parution de son catalogue raisonné (40 ans de création, 4200 oeuvres répertoriées), l’univers Moya est arrivé a maturité, comme l’a prouvé l’impressionnante fresque-installation longue de 90 mètres qui racontait La civilisation Moya sur les murs du centre d’art La Malmaison de Cannes, durant tout l’été. Et aujourd’hui, l’aventure continue avec ce Carnaval des animaux. Un sujet - clin d’oeil à Camille Saint Saens - qui permet à Moya de lâcher la bride à son imagination. Où l’on voit son bestiaire devenir délirant … Et Moya retrouver ses racines niçoises en revisitant le Carnaval, auquel il a participé de nombreuses fois et dessiné plusieurs chars. Ce livre, réalisé à partir de toiles peintes pour la circonstance, montre une nouvelle facette de Moya et cadre parfaitement avec sa vision d’un art méditerranéen, ludique et étrangement drôle.

Le Coltin Grafik N° 2 au N° 5

siranouche.editions75@orange.fr

Pour cette 7° édition, le salon du livre se tient dans la cour ovale du Château sous une tente de 825m2. http://www.festivaldelhistoiredelart.com

TRANSPORT SNCF De la gare de LYON RER D2 direction MELUN puis prendre à MELUN Le train R direction MONTERAU et descendre à AVON FONTAINEBLEAU

Portfolio

LE CHAT BOTTÉ illustrations Émilie POGGI LE CHAT BOTTÉ Quatrième de couverture L'ouvrage de Nicolas TABARY Avec les dessins de Nicolas TABARY, Devenez coloriste à la place du (...) L'album de famille par Anita GALLEGO L'album de famille Quatrième de couverture

P.-S.

© 2017 SIRANOUCHE Éditions / Nicolas TABARY Pour la reproduction des dessins d’Iznogoud par Nicolas TABARY, avec l’aimable autorisation de IMAV Éditions © 2017 IMAV Éditions / Goscinny-Tabary par Nicolas TABARY Tous droits de reproduction, de traduction et d’adaptation réservés.

RSS 2.0 [?]


Le site "Siranouche Dessins d'Artistes"
est le site de Siranouche
@ Contactez Siranouche